Le régime de jeûne intermittent fait de plus en plus d’adeptes. Est-il pourtant adapté à tout le monde, quelles sont ses spécificités, comment le gérer ? C’est ce que nous allons apprendre dans cet article.

Qu’est-ce que le régime de jeûne intermittent ?

Adopter un régime de jeûne intermittent, cela signifie faire de l’alternance entre

  • les périodes durant lesquelles vous mangerez
  • les périodes durant lesquelles vous ne mangerez pas, mais en continuant à boire.

Il s’agit de forcer un peu le jeûne naturel auquel nous nous plions chaque jour, lorsque nous dormons. Au lieu des 6 à 10 h durant lesquelles vous n’ingurgitez en principe aucune nourriture, vous aurez le choix entre :

  • ingérer seulement 25 % de vos calories habituelles un jour sur deux (aussi appelé jeûne partiel) ;
  • sauter un repas tous les jours ;
  • rester 24 h sans manger un jour par semaine ;
  • jeûner 16 h par jour tous les jours (le fasting) ;
  • jeûner deux jours non consécutifs par semaine (régime 5:2). Une autre version de ce régime consiste à ne consommer que 500 à 600 calories durant ces deux jours.

Quels sont les effets du jeûne intermittent ?

Plusieurs études ont été effectuées sur les personnes qui suivaient un régime de jeûne intermittent.

Selon une étude de 2016, choisir de ne manger que durant 8 heures par jour (et donc de jeûner les 16 heures suivantes, par exemple entre 20 h et midi) serait efficace à la fois sur le poids (qui diminue) et contribuerait aussi à réduire le risque de maladie cardiovasculaire et les effets du diabète.

Selon ces chercheurs, ce type de régime est plus facile à suivre qu’un autre tout en préservant mieux les muscles. Il diminuerait aussi la production d’insuline et le stockage des graisses et du sucre dans le corps.

Les erreurs à ne pas commettre

Certains comportements ruineront tous les effets positifs d’un régime de jeûne intermittent. Vous devez être attentif à :

  • boire suffisamment d’eau.
    Au minimum deux litres par jour pour que le corps continue à bien fonctionner (et pour favoriser l’élimination des déchets et des toxines).
  • Ne pas manger plus pour compenser.
    Il est très tentant de se tourner vers des aliments plaisirs ou d’opter pour des portions plus importantes pour compenser les périodes de jeûne. Ces attitudes seraient évidemment contre-productives.
  • Vouloir avancer trop vite.
    Vous devez habituer votre corps à jeûner. Commencez par avancer l’heure de votre repas du soir et par reculer celle de votre petit déjeuner. En y allant progressivement, il sera plus facile pour vous de suivre ce régime.

Un régime de jeûne intermittent permet d’intégrer dans vos repas tout ce que vous consommez habituellement. De préférence, cependant, vous consommerez des viandes blanches et non grasses, des légumes et des fruits, du poisson et des céréales complètes. Ajouter quelques séances de sport vous permettra de vous sentir encore mieux dans votre corps. Selon ses défenseurs, ce régime permet de perdre de 500 g à 1 kg par semaine, en douceur… La sensation de faim peut cependant être difficile à vivre, même si elle s’estompe au bout de quelques jours.